La leçon sur La Simplicité de mon mentor wabi-sabi

The "Simple is hard" lesson from my wabi sabi mentor

C’était il y a 12 ans que je suis entré dans la Maison Johnny Farah (JF) d'accessoires en cuir à Beyrouth, Liban. Et il était là, la soixantaine, assis sur une chaise en cuir Arne Jacobsen, avec son chapeau Borsalino blanc, ses lunettes rouges, ses baskets stylées les jambes relevées sur une table de bois brut avec un naturel et une décontraction à-la-JF. J'avais 27 ans, timide mais confiante, avec mon carry-on à roulettes et une série de ceintures que j'avais conçues sous le label de Kinza Designs*. J'avais un diplôme de marketing, des expériences de travail malheureuses et j'avais récemment commencé à concevoir des ceintures : le syndrome de l'imposteur affaiblissait mon psychique, et j'avais besoin de reconnaissance pour pouvoir avancer dans mon cheminement de carrière. Et c'est à ce moment que j’ai embarqué dans un voyage décisif (de vie ?!) de cuir et de design !

Douze ans plus tard, le cuir et le design sont toujours les raisons pour lesquelles je me lève tôt et dors tard. Je ne saurais être plus d’accord avec Simon Sinek qui dit que « Travailler dur pour quelque chose qui ne vous tient pas à cœur s'appelle Stress : travailler dur pour quelque chose que vous aimez s'appelle Passion. » Je pourrais aussi prendre Simon Sinek sur le côté pour lui dire que la passion n’exclut pas le stress, mais ça c’est un tout autre sujet;)

« Non pas que l’histoire doive être longue, mais il faudra du temps pour la rendre courte. » Henry Thoreau, écrivain et philosophe.

Je n'oublierai jamais ma première initiation avec JF : nous étions sur la mezzanine de sa charmante petite boutique du centre-ville de Beyrouth, parquet irrégulier, autour d'une table d'atelier. Johnny m'a donné mon premier petit carnet moleskine de croquis couleur rouge, il m'a appris les bases de la coupe du cuir et la tenue du cutter, et m’a dit « La simplicité est nécessaire dans le design. » Johnny croit en la notion japonaise du wabi-sabi: il s'agit d'un concept esthétique qui recherche la beauté dans l'imperfection, dans l'irrégulier, la perfection dans l'imperfection. À l'époque, je n'avais pas réalisé à quel point le défi serait grand, et que la simplicité exige de l'expérience, des connaissances et une profonde appréciation des matières premières, en l’occurrence le cuir et le laiton pour les accessoires chez JF. Aussi fou que cela puisse paraître, il m'a fallu près de 3 ans pour présenter une collection complète de 6 sacs en cuir à tannage végétale à intégrer aux lignes de la marque. J’ai trouvé difficile de maintenir une cohérence, de savoir décliner un détail à travers une même collection de maroquinerie, créant des sacs en cuir, des portefeuilles et des ceintures en adéquation avec la signature avant-gardiste de Johnny Farah. Mais bon j’ai relevé le défi ! et j’ai par après conçu deux collections de maroquinerie par année de qui ont été présentés à Beyrouth, NY et Paris : la boutique phare de Johnny Farah au centre-ville de Beyrouth, le showroom basé à New York Soho, et au salon de la mode Tranoi à Paris.

Ces années passées sous l'égide de JF, combinées aux innombrables heures que j'ai passées en compagnie d’artisans, ont été à l'origine de la passion que je cultive aujourd’hui : de concevoir de beaux objets en cuir intelligents combinant des techniques établies avec de l'artisanat contemporain. C'est pourquoi j'ai créé Kinamania, une marque-à-histoires autour du cuir qui embrasse à la fois les technologies modernes et le patrimoine culturel.

La quête de Kinamania

Kinamania célèbre les « makers » : créateurs, artistes, artisans. Et dans la mesure du possible nous nous associons à des organisations à but non lucratif qui ont un impact direct sur la vie de communautés en besoin. Le point de croix des femmes refugiées de l’ONG Inaash (The Orient), du cuir brodé par un tailleur de matador (The Spain), une prochaine collaboration sur une chaussure derby avec Lara Captan, créatrice engagée de caractères typographiques arabes (La chaussure derby The Rima, lancement prévu pour Janvier) et récemment l'introduction de pièces imprimées en 3D sur mes sacs et ateliers créatifs (The ChainMail bag). . Si vous êtes curieux d'en savoir plus sur les collaborations qui ont ouvert la voie à ce qu'est Kinamania aujourd'hui, vous pouvez parcourir la page des collaborations ici.

J'aurais aimé avoir plus de temps pour explorer le monde des makers ! Mais une journée dans la vie d'un entrepreneur créatif n'est pas seulement une question de conception, il y a tellement d'autres tâches nécessaires pour que l'entreprise continue et se développe. Et je surf sur la vague !

--

*Kinza veut dire ‘trésor’ en Persan.

Clickez ICI pour retourner ou découvrir la boutique.




Language
English
Open drop down